Sons multiphoniques : Francesco Dillon commente une partition récente de Salvatore Sciarrino

Le quatuor à cordes a toujours occupé une place importante dans la production de Salvatore Sciarrino. Les Quartetti Brevi (1967-1992), en particulier, ont représenté pour lui un lieu de définition de son style au cours des années 1970. Les quatuors ultérieurs ont jalonné son parcours, au même titre que les sonates pour piano ou les grandes œuvres scéniques.

Si, dans certaines de ses pièces pour quatuor (telles que le Huitième (2008)), c’est l’écriture vocale de Sciarrino qui sous-tend son approche des instruments à cordes, le Neuvième quatuor, intitulé Ombre nel mattino di Piero (2012), met l’accent sur un phénomène spécifiquement lié à la facture et à la technique de jeu de ces instruments : les sons multiphoniques. Ostensiblement explorés dans le premier mouvement, ces sons, émis tantôt sur une tantôt sur deux cordes, présentent différents degrés de difficulté aux instrumentistes selon le contexte où ils doivent être réalisés. Un multiphonique donné, dans une nuance donnée, peut être produit isolément de façon satisfaisante mais s’avérer problématique dans un passage rapide permettant peu de préparation. D’autre part, les multiphoniques tels qu’on peut les expérimenter sur un violoncelle ne se laissent pas nécessairement transposer aux instruments du quatuor. Leur obtention dans le registre aigu du violon reste un défi …que le compositeur italien n’hésite pas à poser aux instrumentistes dans les dernières mesures du premier mouvement.

Le quatuor Prometeo a créé Ombre nel mattino di Piero, qui lui est dédié. J’ai rencontré son violoncelliste, Francesco Dillon, à l’occasion de l’enquête de GEMME sur les pratiques du geste instrumental dans la création récente. Dans l’extrait ci-dessous de notre entretien, réalisé à Paris le 9 juin 2014, il explique quelques-uns enjeux d’interprétation qu’implique cette technique présente dans plusieurs œuvres du répertoire contemporain.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.