Vinko Globokar en entretien

Nous avons eu l’honneur de recevoir Vinko Globokar dans notre séminaire Le geste musical : entre composition, interprétation et perception à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Tromboniste d’exception, tantôt compositeur, interprète ou improvisateur (…et toujours expérimentateur), Globokar a été l’une des grandes figures de la création musicale des années 1970. Dès ses premières œuvres, au milieu des années 1960, il a intégré dans son matériau la physiologie et la psychologie de l’interprète au même titre que les paramètres acoustiques. Sans avoir fait explicitement du « geste » une catégorie centrale de son esthétique, il a donc créé des appariements radicaux entre corps, écriture et instrument dont toutes les potentialités sont loin d’avoir été explorées par les interprètes — sans parler des musicologues.

Voici un premier montage d’extraits de la séance du séminaire, le 4 avril 2014, en entretien avec Jean-François Trubert :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.